J'ai raté un Caucase de me taire

Publié le par Emmanuel

Ce matin en revenant de mon cours de russe, j'ai été bien puni de mes médisances répétées sur la mégalomanie géorgienne. Alors que j'achetais innocemment une bouteille de tkhémali (sauce pimentée), un petit vieux s'est approché de moi en me demandant : "German ?" "America ?" "No no" que je lui dis, "je suis frantzouski".

"Ah !", s'exclame-t-il en me serrant le bras, l'oeil étincelant d'émotion, "je salue le peuple français ! Le peuple français est un grand peuple !". "Ah mais euh", bégaie-je en tentant de lui rendre la pareille, "mais les Géorgiens aussi...". Le petit vieux m'interrompt en souriant. "Nous ? Allons, nous sommes tout petits."

La vache ! Un Géorgien modeste. Je suis estomaqué ! Du coup j'essaie de surenchérir, de dire qu'on a fait des trucs pas bien en Afrique, mais trop tard. Mon marchroutka arrive, et je me retrouve pour une fois défait dans le potlatch des nations.

 

 

PS : Si tout va bien je pars cette semaine en Ukraine pour couvrir les élections... A la semaine prochaine donc !

Publié dans tbilissi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emmanuel 27/03/2006 15:49

C'est marrant parce qu'elle est bielorusse elle-meme, elle pourra comprendre que les manifs sont plus importantes que les cours de russe :))

claire 21/03/2006 21:13

Une petite pensée pour toi en ces temps de mobilisation anti-cpe chez les frantzouski... Mobilisation qui m'a fait zapper mon premier cours de russe avec mme khonskaïa! Je l'ai plantée pour cause de manif parisienne. Complètement oublié le rdv... Mais ce n'est que partie remise. Ca fait plaisir de te lire!