Géorgie de travail

Publié le par Emmanuel

Promis promis, bientôt une note avec une analyse brillante de l'influence de la variété française sur l'industrie musicale géorgienne.

En attendant j'ai eu plein de boulot, rencontré des tas de gens amusants comme le directeur du FMI en Géorgie, plein de flics stupides comme à la Chancellerie où on m'a retenu un quart d'heure à cause de mon dictaphone mp3 qui -vu leur air suspicieux- possède certainement quelque ressemblance avec le nouveau laser à impulsion électronique du Mossad, marché dans la boue au marché de Lilo, patiemment écouté des économistes dépressifs.

Le plus incroyable dans tout ça, c'est que je n'ai pas encore mangé de khinkalis.

Publié dans tbilissi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guillemain d'echon marie 07/04/2006 18:54

je vais tirer tout ça pour lire de tes nouvelles, j'ai tellement de trucs que je n'y arrive pas. Mais tout va bien, et je pense beaucoup et souvent à toi. Tosca, Valentine, Lucas tout'l'monde t'embrassons partout.
Marie